Soutenir les candidats aux exams : 4 attitudes à adopter en tant que parents

Les examens de fin d’année sont une étape cruciale dans la vie des apprenants. Sa préparation et son déroulement se font par toute la famille, notamment les parents. À ce propos, voici 4 astuces qui boosteront le moral du candidat ou de la candidate. 

Être aimable et prévenant

Durant toute la semaine de l’examen, les parents doivent être très attentionnés. Cela commence par la manière de réveiller les enfants. 

En effet, il est crucial que l’enfant sorte de sommeil en douceur. Pour cela, les parents doivent être debout plus tôt. 

Ce faisant, ils évitent un réveil brusque ou des insultes à l’enfant. Le contraire pourrait saper son moral et l’empêcher de bien démarrer cette dernière ligne droite. 

Éviter de perturber sa concentration

Certains parents attendent au centre de composition. Plusieurs raisons pertinentes peuvent être à l’origine de ce comportement. Toutefois, le parent doit éviter d’être vu par son enfant. 

En d’autres termes, il doit rester à l’abri du regard du candidat afin de ne pas le distraire. Les enfants, peu importe leur âge, se déconcentrent très vite à la vue d’un visage familier.

Ne plus parler des épreuves passées

Il n’est pas rare de voir des parents vociférer qu’une épreuve est facile devant leurs enfants. Alors qu’il est possible que cette épreuve ait été dure pour lui. 

Cette remarque peut aisément décourager le candidat. Il faut plutôt le féliciter et l’aider à se concentrer sur l’épreuve suivante. Cela renforce son estime de soi et son envie de réussir à son examen. 

Apprêter une collation avant l’arrivée de l’enfant

Une grande réflexion vide la panse, surtout en temps d’examen. Il est donc important que l’enfant se nourrisse dès son arrivée à la maison. Il ne s’agit pas forcément du dîner, mais d’un petit encas pour qu’il se remette de sa journée. Ainsi, il peut réviser les prochaines matières sereinement. 

Voilà les 4 dispositions à prendre pour aider au mieux le candidat. Aussi, pensez à lui laisser une distraction de 15 à 20 minutes pour qu’il s’aère l’esprit. 

Start typing and press Enter to search

Demo Title


This will close in 21 seconds